Qualité et traçabilité de la perle de Tahiti

Le ministère de la perliculture de la Polynésie française, par le biais du service de la Perliculture garantie la qualité et la traçabilité des Perles de Tahiti .

Qualité et traçabilité de la perle de Tahiti sont les buts de ce document. Le certificat de qualité d’exportation.

Une garantie maximale de la qualité.

A la suite d’une scrupuleuse et méticuleuse analyse, le Service de la Perliculture délivre ce précieux césame.

Les expertises visuelles et la radiographie de chaque perle aboutiront à une sélection des perles ayant des critères de qualités irréprochables. Les perles écartées et les rebuts seront détruits sous le contrôle d’huissiers

La traçabilité des Perles est certifiée par différentes cartes professionnel.

Carte professionnelle de thierry Janoyer comme producteur de perles de culture de Tahiti
Carte professionnelle de producteur de perle de Tahiti.

Ce document certifie l’origine des perles produites en indiquant le nom de l’exploitant, de là, il est facile de retrouver le numéro de concession maritime et l’implantation géographique de la concession maritime. La qualité et la traçabilité de la perle de Tahiti prime avant toute choses !

Carte officielle de Thierry Janoyer de producteur d'huîtres perlières

Il n’est pas inutile de rappeler que l’attribution d’une concession maritime est obligatoire pour pouvoir produire des perles de culture.

Elle est également nécessaire pour poser des collecteurs et élever des huître perlières. Chaque professionnel s’engage à produire dans le respect de la législation en vigueur en Polynésie française.

La contrebande des Perles de de Tahiti est un véritable fléau en polynésie et peux prendre différents visages.

Les vols de perles sont dramatiques pour la filières perlicole.

Malgré toutes les précautions que peut prendre un perliculteur, il se trouve démuni devant ce problème. Une malveillance parce qui vient, généralement de l’intérieur et de son propre personnel. En effet, afin de brouiller les pistes, les nacres sont mélangées sur des kilomètres de filières. Les nacres greffées, proches de la récolte ne dérogent pas à la règle. De la surface, il est alors, très difficile , voir impossible de déterminer la localisation des lots sensibles. Seul un employé malveillant a accès aux informations sensibles et peut aisément repérer ses nacres et mettre mains basses sur les perles qu’elles contiennent.

Aucun contrôle n’est nécéssaire pour le marché locale, il faut le savoirChaque perle exportées par un professionnel est controlée et radiographiée. Quand la période d’élevage de 18 mois n’est pas respectée, l’épaisseur de nacre est insuffisante. Cette perle, de très mauvaise qualité, est considérée comme un rebut. Les risques d’usures prématurées et d’incident au perçage sont très importants. Ces perles de contrebande alimentent les marchés polynésiens mais également métropolitains. Elles transitent par le biais des touristes, voir des polynésiens eux-mêmes.

Vérifiez toujours l’origine des perles que vous achetez !

Le certificat de qualité d’exportation.

Certificat d'exportation qui garanti l'origine et la qualité des perles.

Vous désirez en savoir plus sur les métiers de la perliculture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.